À la fin du mois de janvier, Joseph installe son quartier général à Albano et reçoit l'aide de plusieurs officiers de renom pour cette campagne, comme le maréchal Masséna et le général Gouvion-Saint-Cyr. Cette cure bénéfique ne lui permet pas pour autant de recouvrer l'ensemble de sa motricité. Il prend ensuite pour maîtresse Émilie Hémart, la femme d'un de ses fondés de pouvoir et associé à la rédaction du Courrier des États-Unis, Félix Lacoste. L’émeute du 28 décembre 1797 au cours de laquelle le général Duphot est tué, lui fournit un prétexte pour quitter la ville que Berthier va envahir au début de 1798. Passionné de littérature, notamment par les œuvres des poètes épiques, de Fénelon ou de Saint-Lambert, il participe à des représentations théâtrales comme lors de la remise des prix de 1782 où il interprète le rôle principal dans la mise en scène de la comédie Les Fâcheux de Molière[a 10],[2]. Son goût pour le théâtre et la musique le conduit à prendre à son service l'acteur Larive, chargé de mettre en scène les pièces classiques françaises les plus renommées, ainsi que le compositeur Giovanni Paisiello, auteur de la messe du sacre de Napoléon. Leur relation, de laquelle naissent deux enfants, dure plusieurs années, jusqu'au départ pour la France d'Annette en 1825. Il est notamment chargé de traduire en italien les décrets de l'Assemblée constituante[a 20]. Ce prince de dix-sept ans fut brutalement transplanté dans un pays inconnu, après la mort du dernier roi de la dynastie fondée par Charles Quint, lequel le reconnut comme héritier. La conduite de Joseph Bonaparte pendant ces journées de troubles est saluée à son retour à Paris. « Ils ont de l'audace ; nulle timidité, nul respect humain. Si des preuves ne sont pas découvertes, la correspondance entre Joseph et Napoléon est pourtant bien réelle[a 105]. Officiellement roi d'Espagne depuis le 4[18], il rencontre ses nouveaux sujets parmi les différents représentants espagnols présents en cette ville. « Roi de la cave », « roi de la vinasse », « Pépé Botella » (Jojo la bouteille), voilà ce qu’on a pu lire et entendre à propos de Joseph Bonaparte, José 1er roi d’Espagne et frère de Napoléon. Sur le plan politique, il critique parfois les décisions prises par Napoléon, comme lorsqu'il proteste contre la déportation des Jacobins après l'attentat de la rue Saint-Nicaise ou qu'il intervient en faveur de son beau-frère Jean Baptiste Bernadotte mis en disgrâce lors du complot des libelles. Diplômé en droit à l'université de Pise en 1788, il s'installe comme avocat à Ajaccio peu avant le début de la Révolution française. Paris : Archives nationales : Diffusé par la Documentation française, 1982 (OCoLC)565246387 Online version: Archives nationales (France). De son côté, Joseph est élu à la présidence du directoire du district d'Ajaccio le 9 octobre 1790[a 26]. Une nouvelle constitution, influencée fortement par Napoléon lui-même, est alors rédigée par l'assemblée des Cortes, qui n'avaient plus été réunis depuis 1789. Leur naissance n'étant séparée que de dix-neuf mois, les deux frères sont élevés ensemble. Leur revente en 1835 lui permet d'effectuer une plus-value d'environ 300 000 francs. Le plus souvent, les rapports sur les opérations en cours ou projetées ne lui sont pas transmis. L'Académie napolitaine des arts est réformée tandis qu'il multiplie les acquisitions et les saisies pour enrichir les collections des musées de sa capitale[a 79]. Selon Thierry Lentz, son biographe, c'est à ce moment de sa vie qu'il devient « un homme d'affaires avisé et économe, un investisseur prudent et souvent habile »[a 16]. Le Conseil d'État, installé au sein même du palais royal, se réunit en séance plénière trois fois par mois pour accélérer le travail législatif qui s'avère finalement peu efficace tout au long de la durée du règne, en raison notamment du manque d'hommes pour organiser l'administration à travers le pays. Dès lors, il s'active pour défendre son parti. La campagne de Naples est un succès fulgurant pour la Grande Armée. Joseph Bonaparte (roi d'Espagne) [Nom de personne] Bonaparte, Joseph [Nom de personne] Information (par souci de protection des données à caractère personnel, le jour et le mois de naissance peuvent ne pas être affichés) Langue d'expression : Francais. L'un d'eux, le général Duphot, est tué par les soldats pontificaux lors d'une émeute le 28 décembre 1797, à proximité immédiate de l'ambassade française[a 48]. Les historiens conviennent du fait que la famille Bonaparte ne possédait pas, à cette époque, les fonds nécessaires pour assumer de telles dépenses[4] et que cette bonne fortune provient de la « virtuosité » de Joseph en matière d'affaires, de même que de ses liens avec le procureur général syndic de la Corse Christophe Saliceti pour couvrir certains arrangements[a 29]. De là il passe à Rome par arrêtés du Directoire des 6 et 15 mai 1797. Joseph et Napoléon sont également inscrits au cours de l'abbé Jean-Baptiste Recco[d 1],[a 8]. Celle-ci lui est refusée et Joseph est contraint à l'exil, comme l'ensemble de la famille Bonaparte. En tant que fils aîné de la famille, Joseph est le légataire universel de son héritage. La rupture entre Paoli et Joseph Bonaparte est alors consommée et celui-ci n'est pas reconduit dans ses fonctions au conseil général en fin d'année. La femme et les deux filles de Joseph le rejoignent en septembre à Prangins, où il entend mener une vie calme et loin de l'agitation politique. Albert Du Casse a néanmoins publié, entre 1853 et 1854, une édition en dix volumes de sa correspondance officielle, sous le titre de Mémoires et correspondance du roi Joseph publiés, annotés et mis en ordre par A. Seules de rares personnalités le pressent de rentrer en Europe, à l'image de son neveu Achille Murat qui lui déclare : « Vous serez un signe de ralliement que rien ne pourrait remplacer[a 116]. Ruotte sculp. Il est interprété par : Un monument représentant Napoléon sur son cheval et entouré de ses quatre frères, dont Joseph, est installé au centre de la place Charles-de-Gaulle à Ajaccio. Après une série de victoires françaises au mois de février, la situation s'inverse[26]. Il avait la mémoire bondée de ces deux littératures, « Ce qui donne à la décoration intérieure du palais de Madrid un caractère de grandeur et de magnificence vraiment royale, c'est la profusion de peintures qu'on y trouve : ce sont des tableaux nombreux, chefs-d'oeuvre de, « Il préfère les occupations actives et utiles à la vie de luxe et à la brillante oisiveté recherchée en France. Seules deux villes opposent une certaine résistance : celle de Civitella del Tronto se rend le 20 mai après avoir essuyé plusieurs bombardements, tandis que Gaète, défendue par le prince Louis de Hesse-Philippsthal qui refuse d'obéir à l'ordre de se rendre, soutient un siège de près de cinq mois[a 73]. Paris, 1982. Avec l’aimable autorisation des Editions Fayard. Joseph Napoléon Bonaparte est né à Corte dans l île de Corse en 1768. (de Haut-Principat) ; XIII, d'or, à la hure de sable, surmontée d'un joug de gueules (des Basses-Abruzzes) ; XIV, d'azur, à l'aigle d'argent, surmontant une montagne d'or, issante de la pointe (des Hautes-Abruzzes) ; XV, de gueules accompagnée de deux croisettes alesées le tout d'argent ; sur-le-tout d'azur, à l'aigle d'or, la tête contournée, au vol abaissé, empiétant un foudre du même (de Napoléon) dans son pavillon de gueules. D'une part, les souverains déchus ayant ruiné le trésor du royaume avant leur fuite, la situation financière napolitaine est critique. L'excellente maîtrise de la langue française par Joseph, dans une île où les habitants s'expriment encore majoritairement en italien, lui permet d'officier dès l'automne 1789 comme secrétaire bénévole du comité de trente-six membres créé en marge de la municipalité officielle ajaccienne, toujours dirigée par le podestat[a 19]. Sans révéler publiquement son ambition, Joseph Bonaparte se considère alors comme le successeur naturel du Premier Consul. À son arrivée sur le continent, Joseph Bonaparte se décrit lui-même comme un « jeune homme exalté par la liberté ». Ainsi, pendant ses cinq années de règne, Joseph Bonaparte ne peut entreprendre de réformes pérennes comme il avait pu en réaliser à Naples[a 90]. Le 1er août 1794, à la mairie de Cuges-les-Pins, Joseph Bonaparte épouse Julie Clary, la fille du grand armateur et négociant marseillais François Clary. À peine un échelon gravi, ils voient le suivant et y aspirent. Napoléon se contente de placer son frère Joseph en Espagne et de mettre son général Murat à Naples. À Autun, Joseph Bonaparte tisse un deuxième réseau après celui de ses amis corses. Grand électeur et prince français après l'avènement de l'Empire le 18 mai 1804, Joseph Bonaparte assure la responsabilité du gouvernement pendant les campagnes militaires de son frère. Blessé d'avoir été ainsi détaché du pouvoir, Joseph Bonaparte remet sa démission à son frère, mais n'obtient aucune réponse en retour. José 1er est assez méconnu dans l’Histoire. Sa carrière politique, diplomatique et militaire est intimement liée à celle de son frère Napoléon. Par ailleurs, Joseph Bonaparte laisse dans la mémoire collective espagnole l'image d'un pilleur, en s'étant approprié une partie de son patrimoine et notamment des objets précieux que les dynasties successives des Habsbourg et des Bourbons s'étaient transmis[47]. Pour utiliser une image contemporaine, au calme joueur d'échecs l'histoire a le plus souvent préféré le flamboyant joueur de poker, « Ce n'est qu'une fois Napoléon entré dans la cour des gouvernants que son aîné se laissa aspirer par le météore », « les deux frères avaient oublié de se mettre d'accord sur ce qu'ils voulaient faire de l'Espagne », « Joseph n'avait pas besoin de Napoléon pour être quelqu'un, à ses propres yeux et à ceux des autres. This video is unavailable. Isolé aux États-Unis, Joseph décide de revenir en Europe. Du Casse, aide de camp de S.A.I. Bien que ces journées révolutionnaires aient lieu à la fin du mois de juillet en France, la nouvelle de l'insurrection n'est connue que le 3 septembre aux États-Unis en raison de l'éloignement des deux pays[a 115]. Lettres d´exil inédites (Amérique, Angleterre, Italie), sus ediciones y traducciones más importantes y reconocidas y descárgala en pdf y html. Les achats effectués en France, réglés en papier acheté en dessous du cours officiel, sont revendus à l'étranger, que ce soit à Gênes, en Suisse ou en Allemagne, au véritable prix, en or ou en argent[a 38]. Get premium, high resolution news photos at Getty Images Cette composition tend à confirmer que c'est bien le jeune enfant qui figure comme l'héritier présomptif de Napoléon Ier[9]. Les principales critiques que l'historiographie a adressé à Joseph Bonaparte portent sur son règne espagnol, marqué par une guerre incessante et jugé catastrophique de manière unanime. Il est nommé sénateur le 4 août suivant, puis intègre le conseil d'administration de la Légion d'honneur[a 60]. Une nouvelle fois, les souverains de l'Europe entière se lient contre la France. De même en Espagne, Joseph Bonaparte soigne la décoration de ses palais en prélevant des toiles dans les églises, dans les palais d'Andalousie ou dans les demeures des nobles ayant rejoint l'insurrection[a 134]. Ses idées toujours raisonnables furent jugées à l'aune des passions qui ne l'étaient pas toujours du nouvel empereur d'Occident. Votre Affectionné. Présenté au nouveau Directeur, l'abbé Sieyès, par Talleyrand et Roederer, il soutient sans réserve son projet de réformer la Constitution en s'appuyant sur la force miliaire d'un général. Alors que la proclamation de l'Empire apparaît de plus en plus certaine, Napoléon incite Joseph à embrasser la carrière militaire, condition nécessaire selon lui pour prétendre à l'héritage du trône. À la suite de l'insurrection royaliste de 1795, où Napoléon se distingue et qui le porte au grade de général de division, le rapport s'inverse[a 40] : « Ce n'est qu'une fois Napoléon entré dans la cour des gouvernants que son aîné se laissa aspirer par le météore »[a 132]. L'accueil qui lui est réservé est assez terne, comme le rapporte son écuyer Stanislas de Girardin : « L'enthousiasme ne s'est fait remarquer nulle part, et le mécontentement ne s'est montré dans aucune des parties de la ville ; la neutralité s'est maintenue avec exactitude, et c'est ce que l'on pouvait attendre de mieux dans la situation des esprits[21].